Les dragues sont, tout comme le chalut, trainées sur le fond. Elles sont principalement utilisées pour la pêche aux coquillages. Les navires gérés par le CRPMEM, ciblent surtout la coquille Saint Jacques avec ce type d’engin.

D’un point de vue structurel, elles ressemblent à des poches composées d’armatures métalliques et d’alèse de filet. Une barre sur la partie inférieure de la drague est associée à des « dents ». Cette structure permet de gratter les premières couches de sédiments et donc de remonter les coquillages enfouis. Elles sont souvent associées côte à côte pour faire des rangés de 3 ou 4 dragues.

Schéma drague _ Comité des pêches Nord Pas-de-Calais Picardie