RECYPECH (projet en cours)

Le secteur de la pêche, à travers les projets PECHPROPRE et PECHPROPRE 2, a su montrer sa mobilisation et son intérêt afin de mieux gérer les engins de pêche usagés (EPU). Pour maintenir la dynamique mais aussi pour répondre aux exigences de la loi AGEC n°2020-105 du 10 février 2020, qui imposera une démarche de Responsabilité Elargie du Producteur (REP) engins de pêche au 1er janvier 2025, si aucune démarche volontaire efficace n’a été mise en place avant, la Coopération Maritime a donc lancé le projet RECYPECH en novembre 2020.

Ce projet se déploie en 3 volets :

– Volet 1 : La recherche de filières de valorisation/recyclage pour les EPU

– Volet 2 : La préparation d’un éco-organisme dédié aux EPU

– Volet 3 : L’accompagnement au niveau local sur des ports pilotes

C’est dans le cadre de ce troisième volet que le port de Boulogne-sur-Mer a été choisi parmi les 4 ports pilotes identifiés en France. Les objectifs sont de favoriser et tester la pré-collecte et le tri sélectif des EPU et de faire connaître la démarche et le projet de filière aux pêcheurs français ainsi qu’aux acteurs locaux des ports dans le but de les sensibiliser à ses enjeux (environnemental, sociétal, réglementaire…).

Pour répondre à ces objectifs, un enclos spécifique a été construit à côté du préau de ramendage afin de stocker les EPU prêts à être recyclés dans des big bag. Cet enclos est accessible uniquement à l’aide d’un code, que les pêcheurs peuvent obtenir auprès de leur OP lors de la remise de leurs big bag.

Ce projet est cofinancé par l’Agence de la Transition (ADEME), le Ministère de la Mer (MMer) et le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ( MAA), France Filière Pêche et la Coopération Maritime.

TEFIBIO – Des filets compostables et biodégradables (projet en cours)

Concevoir et tester un filet de pêche à partir de matériaux biosourcés, valorisables par voie de recyclage ou de compostage et biodégradables sans diffusion de micro-plastiques persistants, tel est l’enjeu du projet TEFIBIO.

Porté par le Parc naturel marin en partenariat avec l’organisation de producteurs FROM Nord, financé par le Fond Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche et cofinancé par France Filière Pêche.

Le projet se déroule en collaboration avec les entreprises Seabird, Nautique conseil et Take a Waste.

Plus d’infos ici : Des filets compostables et biodégradables |Parc naturel marin Estuaires picards et de la mer d’Opale (parc-marin-epmo.fr)

Lien vers le dépliant

Fish & click (projet en cours)

Fish & Click est un projet de sciences participatives qui vise à recueillir des données concernant les engins de pêche perdus ou abandonnés. Toutes les observations ont de l’importance, qu’elles soient faites en mer ou sur le littoral.

Pour plus d’infos ou faire une déclaration : https://fishandclick.ifremer.fr/

Guide des pêcheurs engagés pour la réduction des déchets marins (projet terminé)

Depuis de nombreuses années, les pêcheurs professionnels des Hauts-de-France sont confrontés à l’augmentation des déchets en mer et alertent les pouvoirs publics de la dégradation de la qualité du milieu marin. Au quotidien, leur mobilisation se traduit par la mise en œuvre de gestes visant à réduire et récupérer tant les déchets issus de la vie à bord que ceux résultant de l’activité de pêche ou récupérés dans les engins de pêche. 

C’est dans ce contexte général que ce guide pour la diffusion et la promotion des bonnes pratiques est proposé. Il est issu des bonnes pratiques repérées sur le territoire du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale mais aussi ailleurs en France et fait état de propositions à destination des patrons pêcheurs et de leurs équipages, en vue d’alimenter le débat pour la construction d’une stratégie multi-acteurs de réduction des déchets en mer.

Ce guide a été réalisé par le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, en collaboration avec le bureau d’études Seaneo, l’ADEELI-CPIE Flandre Maritime et le CPIE Val d’Authie.

Lien vers le guide

PECH’PROPRE (projet terminé)

Le projet PECH’PROPRE a été lancé en 2016 par la Coopération Maritime afin d’étudier la faisabilité technique et économique de la gestion des engins de pêche usagés (filets, chaluts, sennes, etc.). Une dizaine de ports ont été identifiés pour participer à ces opérations. Parmi ceux-ci figure le port de Dunkerque, pour lequel l’opération a été menée par la coopérative maritime de Dunkerque et le CRPMEM Hauts-de-France durant le premier semestre 2018.

Pour l’opération de Dunkerque, seuls les filets ont été collectés. Tous les fileyeurs ont participé à la collecte, ce qui représente 54 pêcheurs via 13 fileyeurs. Durant un mois (mai-juin 2018), 90% des filets ont pu être collectés, soit 4264 kg de filets via 17 big bag.

Malheureusement, aucune filière de recyclage n’a été trouvée pour ces filets trémails à mailles en polyamide.