Les zones NATURA 2000 en mer – en France

Natura_2000_logo_ Comité des pêches nord pas de calais picardie

PRÉSENTATION

Les zones Natura 2000 s’inscrivent dans un objectif européen de conservation de la nature aussi bien dans le milieu terrestre que maritime. Ce  réseau de territoires protégées comprend deux types de sites :

  • Zones de protection spéciales – ZPS : qui a été mise en place avec la directive « Oiseaux » (1979), dont l’objectif  est de garantir un bon état de conservation des espèces d’oiseaux menacées, vulnérables ou rares sur ces territoires.
  • Zones spéciales de conservation – ZPC : visant , au titre de la directive « Habitats, Faune, Flore » (1992), la conservation des types d’habitats et des espèces animales et végétales (annexes I et II de la Directive « Habitats »).

Dans la région Hauts-de-France, il existe 36 sites Natura 2000 dont 6 exclusivement maritimes :

  • ZPC : Bancs des Flandres / Cap Griz-Nez,
  • ZCS : Récifs Bancs des Flandres / Récifs Griz-Nez – Blanc-Nez /  Baie de Canche et couloir des trois estuaires / Ridens et Dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais.

OBJECTIFS

Les zones Natura 2000 ont pour objectif, d’un point de vue réglementaire, d’atteindre « le bon état des espèces et habitats à statut, patrimoniaux ou méritant de l’être (espaces rares ou menacées) ».

ACTIONS DU COMITÉ

Le CRPMEM Hauts-de-France est engagé depuis 2011 sur le site « Bancs des Flandres« , en tant que structure porteuse associée, pour le volet « Pêche professionnelle, pêche de plaisance et aquaculture », dans le cadre d’une convention avec la DREAL Nord-Pas de Calais (la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

Depuis 2015, ces travaux continuent via une convention avec l’Agence des Aires Marines Protégées, sur le site des Bancs des Flandres mais également pour les sites « Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas de Calais », « Récifs Gris-Nez Blanc-Nez », « Cap Gris-Nez », où il est en charge de la partie pêche professionnelle exclusivementLes sites à l’intérieur du Parc Naturel Marin-PNM et le PNM sont également pris en compte dans cette convention.

En 2016, une nouvelle convention avec l’Agence Française de la Biodiversité a été signée, dans le cadre du projet FEAMP ARPNOR, pour continuer ces travaux.

Le but est ainsi d’assurer la meilleure prise en compte de la pêche maritime professionnelle au sein des Aires Marines Protégées, en prenant en compte ses spécificités et le contexte réglementaire déjà existant.